Article publié le par

Présentation de la ville de Togliatti


la ville de l'automobile Togliatti en Russie

La ville de Togliatti, quartier Avtozavodky en avril 2016

Togliatti est la deuxième plus grande ville de la Région de Samara, après sa capitale Samara.

Cette ville ouvrière de 718 000 habitants, située à moins de 100 km de Samara sur la rive gauche de la Volga, présente la spécificité d’être une ville-usine (« monogorod » en russe, avec « gorod » signifiant « ville »).

En effet, Togliatti est construite autour de la gigantesque usine automobile AvtoVAZ, qui fabrique les voitures russes Lada, il s’agit d’une des plus grandes usines au monde, voire la plus grande!

Togliatti est donc la ville de la voiture en Russie, « Avtograd » en russe, « grad » signifiant « ville » comme il existe la ville de Volgograd ou l’ancienne ville de Léningrad, aujourd’hui appelée Saint-Pétersbourg.

Toute l’économie de cette ville industrielle dépend du secteur automobile, même si le secteur chimique est aussi très développé mais à un niveau inférieur. La Lada reigne là-bas en maître, on la voit partout.

Jusqu’en 2008, plus de 100 000 personnes travaillaient à AvtoVAZ, et si l’on ajoute les centaines de sous-traitants russes, toute la ville pour ainsi dire travaille dans le secteur automobile.

Par ailleurs, une autre originalité concernant Togliatti est son nom italien! Cette ville s’appellait avant, Stavropol sur Volga (« Stavropol na Volgué » en russe, jusqu’à ce qu’il soit décidé de changer le nom de la ville en 1964 en l’honneur de Palmiro Togliatti, secrétaire du parti communiste italien. En russe, la ville se prononce Tolyatti, en français, le plus souvent, on prononce cette ville Togliatti, cela est dû à des différences de transcription du nom italien Togliatti dans les autres langues.

Changer les noms des villes était une pratique courante sous l’époque soviétique, par exemple Samara s’est appelée Kouïbychev de 1935 à 1991, du nom d’un des révolutionnaires d’Octobre.

Togliatti a été créée par Vassili Tatichtchev en 1737 comme forteresse. La ville ne compta que quelques milliers d’habitants jusqu’au années 1950 où la ville commença à se développer avec la construction du barrage de Jigouli-Kouïbychev entre 1949 et 1958 et des usines chimiques comme Tolyattikaoutchouk dans les années 1950 et 1960.

Dans les années 1950, la ville ancienne se trouva submergée par le réservoir de Kouïbychev formé par le barrage de Jigouli-Kouïbychev. Une nouvelle ville fut donc construite à quelques kilomètres.

Mais la ville se développa vraiment rapidement avec la construction d’AvtoVAZ entre 1966 et 1970, date à laquelle la première Lada fut produite. Cette année, AvtoVAZ fête ses 50 ans!

De Samara, le plus pratique pour aller à Togliatti est de prendre un mini-bus (« marchroutka » en russe) de la gare routière centrale, au 207 rue Avrory. Pour moins de 300 roubles, il faut compter environ 2 heures pour rejoindre la gare routière de Togliatti du quartier Avtozavodsky, située au 24a, rue Revolioutsionnaïa.


la ville de l'automobile Togliatti en Russie

La ville de Togliatti, quartier Avtozavodky en avril 2016

Ce qui est frappant est la différence visible de niveau de vie entre Samara et Togliatti. Cela se voit par exemple aux voitures. Partout à Togliatti, les voitures russes Lada sont omniprésentes comme les Lada Kalina, Granta, Priora, nous pouvons voir également des Lada de l’époque soviétique, tandis qu’à Samara, les voitures neuves de marque étrangères sont prédominantes, avec notamment beaucoup de 4×4 flambants neufs.

Cette différence de niveau de vie se voit aussi au fait qu’il y a peu de cafés, magasins, centres commerciaux à Togliatti par rapport à Samara.

Mais, cela se voit surtout au niveau de l’architecture où la plupart des immeubles dates de l’époque soviétique et semblent en mauvais état. Togliatti compte très peu de nouveaux immeubles et quasiment aucune nouvelle construction. Cela est très différent à Samara où bien sûr, il existe beaucoup d’immeubles soviétiques délabrés, mais également un nombre incroyable de nouveaux immeubles et de constructions partout dans la ville.

Сes impressions sont confirmées par le fait que Togliatti est classée la ville la plus pauvre de Russie parmi les 35 villes de plus de 500 000 habitants en 2014, selon une étude de l’université des finances du gouvernement russe.

Togliatti souffre en effet d’une crise économique profonde (lire notre article) avec une hausse important du chômage depuis plusieurs années liée à la crise du secteur automobile et à la situation catastrophique d’AvtoVAZ.

La ville de Togliatti se compose de 3 quartiers, séparés par une immense forêt où la plupart des habitants se promènent, font du sport, des pique-niques et l’hiver du ski : Avtozavodsky, Tsentralny, Komsomolsky.

Le quartier Avtozavodsky, « usine automobile » en russe est situé au Nord de l’immense usine AvtoVAZ et est le plus grand quartier de Togliatti avec une population de 440 000 habitants. Ce quartier immense a été entièrement construit en même temps qu’AvtoVAZ dans les années 1960 pour loger les milliers d’ouvriers. C’est un quartier à l’architecture soviétique, c’est-à dire de blocks d’immeubles immenses en béton, identiques. A noter que dans ce quartier, il n’existe pas de maisons. Ce quartier est appelé également « Novy gorod », « nouvelle ville ».

Les rues sont très larges, les trottoirs sont immenses, ce qui est très pratique pour se déplacer en vélo. Au Sud de ce quartier se trouve la Volga où il est très agréable de se promener, contempler un panorama exceptionnel et de profiter des restaurants, notamment « Prichal » que nous avons testé et recommandons particulièrement.

Ce quartier est divisée en « micro-quartier » en forme de carré presque tous identiques également portant un numéro distinct, un peu comme les arrondissements à Paris par exemple.

Le quartier Tsentralny ,«central » en russe, est situé à l’Est de Togliatti et se trouve séparé du quartier Avtozavodsky par l’immense fôrêt, le poumon d’oxygène de cette ville industrielle. Il s’agit du deuxième quartier le plus peuplé de Togliatti avec 159 000 habitants, comprenant la mairie et la Douma de Togliatti. Ce quartier est également nommé « Stary gorod », « ville ancienne » en russe, ce qui peut sembler étrange à première vue. En effet, en se baladant dans ce quartier, la plupart des habitations sont récentes et datent de l’après seconde guerre mondiale, même si le quartier comprends des maisons en bois anciennes. Il n’existe pas de monuments historiques. Pour les Russes, ce quartier étant un peu plus ancien que celui d’Avtozavodsky, à quelques années près, ce quartier est donc considéré comme la vieille ville.

Le quartier Komsomolsky est le plus petit quartier au Sud-Est de Togliatti avec 118 000 habitants.



Поделиться


Gurvan Le Gall
Directeur de Volga Solutions, agence française de conseils et d’informations, spécialisée sur la Russie.